"Le 9 février 2018, mon premier bébé est né. Je m'étais décidée peu avant l'accouchement à allaiter notre puce. Me voilà alors à la maternité essayer de mettre en place l'allaitement. Très vite, des crevasses apparaissent, dûes à de mauvaises positions je pense. Pourtant tout a été vérifié. Par la suite, bébé s'énerve, recule sa tête, s'étouffe...Bébé a faim encore et encore, ne semble jamais rassasié. Je pense alors que mettre des bouts de seins sera la solution miracle, mais bien au contraire.

Certes j'ai moins mal, mais bébé prend toujours aussi difficilement, et ne prends pas assez de poids. Après conseils d'une sage-femme, afin de quantifier les apports à bébé, je passe au tire-allaitement. Cette situation dure environ 3 semaines, notre puce reprend alors une courbe normale Sauf que le tire allaitement ,nétait pas mon objectif, j'aimerais tellement que bébé reprenne le sein. Mais j'ai perdu toute confiance en moi, ça n'a pas marché la première fois. Trop de problèmes. Mon médecin me conseille alors de rencontrer Morgane, elle sait qu'elle pourra m'aider dans ma démarche.

Deux jours plus tard, le rendez vous est pris à la maison. Morgane a su écouter mes peurs, et a compris mon envie. Elle a pris le temps avec nous deux. Afin que l'on s'approprie à nouveau les positions. J'ai eu des explications beaucoup plus claires et précises qu'à la maternité. Après nous avoir observer, elle soupçonne un réflexe d'éjection fort (REF), personne n'avait remarqué cela jusqu'à maintenant. Voilà pourquoi bébé avait tant de mal à manger. Ce n'est pas un gros problème, il suffit de mttre certaines chose sen place et tout va mieux. Elle m'a beaucoup aidé et redonné confiance. Aujourd'hui, bébé a 4 mois et nous continuons l'allaitement. Objectif 6 mois (minimum!)."

Charlène, maman de Nila